Le Shiatsu

 


Le shiatsu est une pratique s’inscrivant dans la catégorie des « médecines complémentaire ».

Sa particularité vient des ses origines ancestrale et extrêmes orientales. Il s’agit d’une technique énergétique mais ne peut se réduire à cette simple qualification. 


Pourquoi Traditionnel et Thérapeutique ?

Traditionnel car le shiatsu est un art ancestral japonais consistant en des pression sur le corps visant à libérer les articulations et l’ensemble des muscles de leurs tensions pouvant induire douleurs et maladies. 

Thérapeutique car le soin manuel shiatsu est enrichi de l’application de la Médecine Traditionnelle Chinoise.


Le Shiatsu ne se substitue pas à la médecine occidentale, mais en est plutôt un complément, et qu'il ne dispense pas d'un avis médical, notre pratique nécessitant un diagnostic médical précis pour une approche au plus juste.


Le principe du Shiatsu

Le shiatsu vise à assurer l’équilibre énergétique du corps tel qu’il est énoncé dans la théorie extrême orientale des 5 éléments et des 12 méridiens d’acupuncture, notions issues de la Médecine Traditionnelle Chinoise.

 

Selon cette dernière, le corps est traversé par un réseau de canaux, appelés méridiens. Il s’agit de 12 lignes traversant le corps, chacune étant associée à son organe d’origine (poumon, côlon, estomac, cœur…). Ces méridiens sont chargés de faire circuler l’énergie vitale, appelée « ki » en japonais, dans tout le corps. Dans la pensée orientale, l’homme est en effet un « être énergétique » , porteur de force vitale garante de son bien-être, Ainsi, si l’écoulement de l’énergie est régulier, la personne est en bonne santé ;si l’énergie stagne, la maladie s’installera.

La nature de ce courant d’énergie répond au principe du Yin et du Yang,deux états opposés que l’on retrouve dans toutes choses. Il existe ainsi des zones yin, vides d’énergie (état « kyo »), et des zones yang, d’excès d’énergie (état « jitsu »).

Et c’est là que vient agir le shiatsu : en tonifiant les zones « kyo », en dispersant les zones « jitsu », il rétablit une circulation énergique harmonieuse

Le shiatsu est différent de l’acupuncture.

Le shiatsu est globalisant et harmonisant. Il vise à rétablir l’équilibre profond de la personne. 


Les bienfaits du Shiatsu

Le shiatsu, par son action de détente physique et psychique, aide à réduire le stress et les tensions, à stimuler et renforcer le système imunitaire, à équilibrer le système énergétique du corps dans son ensemble.

Le shiatsu est une aide efficace dans les cas suivants :

  • Stress, fatigue, anxiété, trouble du sommeil, déprime…
  • Douleurs dorsales, cervicalgies, sciatique...
  • Polyarthrite, fibromyalgie…
  • Tendinites, tensions musculaires
  • Problèmes de circulation sanguine…
  • Troubles digestifs, constipation, diarrhée…
  • Sinusites, asthme, allergies…
  • Problèmes liés à la fertilité, syndrome prémenstruel…
  • Effets secondaires des traitements du cancer 
  • Gestion des crises de sclérose en plaque
  • Troubles lié aux maladies de démence (alzheimer, parkinson...)

Sans pathologie particulière, l’idéal est de pratiquer le shiatsu de manière préventive : 

  • avant une période de surmenage
  • aux premiers symptômes d'une fatigue chronique 
  • à chaque changement de saison

Le déroulement des séances

 

La première séance débute toujours par un questionnaire sur les modes de vie, l'hygiène de vie et le passé médicale.

Le patient s'allonge sur le futon et le praticien réalise un bilan énergétique.

Ensuite, le patient reçoit le Shiatsu à la manière traditionnelle japonaise. En cas de difficulté physique, le Shiatsu peut être reçu sur une table de massage. Pour plus de confort, il est conseillé de porter une tenue souple de type : survêtement et tee-shirt.

Le soin Shiatsu est composé de manipulations spécifiques permettant l'assouplissement de l'ensemble des articulations du corps ; de pressions visants la détente musculaire ; ainsi que le travail sur les points spécifiques des méridiens.


A qui s'adresse le Shiatsu ?


Le Shiatsu s'adresse à tous. 

Aux enfants à partir de  3 ans et aux adolescents.

Les femmes enceintes ou en projet de maternité.

Hommes et femmes adultes sans limite d'âge.